La confiance retrouvée en ma plume

Pierre Fankhauser a été mon premier lecteur. Depuis 3 ans que j’ai la chance de travailler avec lui, je lui dois avant tout la confiance retrouvée en ma plume et en mon très humble potentiel d’autrice, bien mal en point au début de ma formation. J’ai découvert que l’écriture n’est pas associée à un don que l’on aurait reçu ou pas à la naissance, comme la culture française a tendance à laisser croire. Pierre m’a appris ce travail d’artisanat, besogneux, auquel on se remet chaque jour, et qui devient une routine.

Il m’a accompagnée lors de mes corrections syntaxiques les plus formelles et jusqu’à trouver le sens véritable de l’intrigue que je souhaitais mener. Se relire toujours, se corriger très souvent, penser l’intrigue pour le lecteur plus que pour soi et réussir à rassembler ses idées, ses personnages et ses histoires pour qu’émerge un manuscrit. Voilà ce que je retiens. Pierre, je vous remercie pour tous vos conseils, qui m’ont permis de croire en ce premier roman que j’ai réussi à terminer sous votre égide.