Éléments d'écriture

Les participants aux ateliers d’écriture que je propose depuis 2015, dans le cadre d’A vrai dire et de l’Institut littéraire suisse, apprécient ces rencontres parce je ne les invite pas simplement à écrire en suivant une proposition, mais que je leur donne également des éléments théoriques à partir des textes qu’ils écrivent, éléments qui leur sont utiles, ensuite, dans leur pratique d’écriture.

C’est ce qui m’a donné envie de compiler mes remarques dans ces Éléments d’écriture, pensés sous forme de modules d’une journée qu’il est possible de suivre à la suite ou séparément. Présentés sous forme de cours, ils proposent également un certain nombre d’exercices à réaliser sur le moment ou chez soi. Il n’est pas nécessaire d’avoir une pratique d’écriture préalable pour y participer.

Éléments d'écriture I – De l'envie aux premières pages

L’envie d’écrire est là, vous la sentez, vous avez peut-être déjà rempli un certain nombre de pages, mais votre projet n’arrive pas à prendre forme. Souvent, le problème peut venir des images qu’on peut avoir de ce qu’est l’écriture, de ce qu’elle devrait être, de ce qu’est la littérature, de ce qu’est un écrivain. Bien entendu, rien de tout ça n’existe et il y a juste des gens – eux, vous, moi – qui essaient de raconter des histoires du mieux qu’ils peuvent en connexion avec des vérités intérieures qui n’ont souvent pas encore de mots pour exister. Une grande partie du travail d’auteur consiste non seulement à découvrir comment reconnaître ces vérités, mais aussi à trouver les mots qui leur correspondent le mieux.

Dans ce premier module, le but sera de mieux cerner vos envies par rapport à votre projet, de comprendre en quoi ce projet est spécifique et personnel, de commencer à voir émerger sa nature propre. Une fois ces bases posées, nous nous intéresserons aux différents rituels et postures mentales qui favorisent la concentration et l’inspiration, en d’autres termes : comment se mettre face à son cahier ou son écran dans les meilleures dispositions possibles pour faire naître les premières pages de votre projet et les suivantes.

Pour ce faire, nous établirons un certain nombre de listes : ce que vous aimeriez, idéalement, dans votre texte, l’ordre de priorité de ces éléments, leur ordre d’apparition, vos personnages, les lieux dans lesquels vont se dérouler votre histoire ainsi que ses enjeux. En résumé : Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? Ces listes nous permettront de sortir de l’écriture linéaire – une phrase, puis une autre et encore une autre qui forment un paragraphe – et serviront de base aux premières pages de votre texte.

À partir de ces différents éléments, nous ferons des expériences afin de sortir de nos habitudes d’écriture et d’en découvrir d’autres qui seront complémentaires et nous permettront de collecter tout ce qui se présentera afin de l’intégrer dans notre démarche de création. Ces propositions nous permettront d’étoffer et d’affiner nos rituels d’écriture pour nous aider à trouver les mots qui sauront dire au plus près ces histoires qui nous habitent et qui ne demandent qu’à trouver le chemin de la page.

Prochains Éléments d'écriture I

Samedi 2 mars 2024

Éléments d'écriture II – Donner sa structure au projet

Dans le module Éléments d’écriture II, nous commencerons par explorer deux approches pour donner sa forme à votre projet littéraire. La première privilégiera vos personnages, les fouillera, en développera leur complexité : de cette manière, vous leur ferez vivre une aventure et vous la découvrirez à leurs côtés grâce à eux. Si vous choisissez la seconde, plus rationnelle, vous vous concentrerez sur la construction d’une intrigue à la fois dynamique, cohérente et riche en rebondissements : vos personnages découleront de l’histoire que vous raconterez. Dans la pratique, la rédaction d’un texte oscille sans arrêt entre ces deux manières d’entrer dans l’histoire.

Ce module vous donnera l’occasion de chercher des pistes pour faire progresser votre projet littéraire en cours : différentes propositions d’écriture vous permettront d’aborder sous un nouvel angle ces scènes que vous avez déjà écrites ou qui vous trottent dans la tête sans que vous ne sachiez encore comment les rassembler sur la page. La scène, c’est l’une des unités de base du récit : comprendre sa construction, son importance propre, sa dynamique, son rythme, la manière dont elle va se tresser avec celles qui la précèdent et celles qui la suivent est capital pour donner au texte à la fois sa fluidité et sa tension, pour lui permettre d’aiguiser la curiosité du lecteur pour ce qui se déroule à travers les pages.

Dans ce module, il sera question d’horlogerie fine : nous observerons à la loupe les minuscules rouages qui constituent la scène – le ton, les dialogues, la description, le comportement des personnages, le rythme, l’ordre dans lequel donner les informations au lecteur – pour mieux comprendre leurs mécanismes et mieux savoir où chercher les grains de sable quand l’ensemble se grippe. Parfois, pour filer une autre métaphore, nous irons soulever le capot de plusieurs livres pour entendre le ronronnement ou le rugissement de quelques moteurs scéniques.

Nous nous pencherons sur différentes approches possibles de la structure du texte – le Voyage du héros, la méthode de la boule de neige, la structure en trois actes, etc. –, ce qui nous permettra d’ouvrir ensemble une série de portes sur votre récit : chaque texte sait comment il veut être écrit, apprendre à lui tendre l’oreille est une étape fondamentale du processus créatif, mais c’est une aptitude qui s’acquiert de page en page. Ce sera à vous de sentir les portes qui vous seront les plus utiles pour enfin donner à ce projet qui vous habite la forme qu’il réclame depuis si longtemps.

Prochains Éléments d'écriture II

Samedi 20 avril 2024

Éléments d'écriture III – Améliorer, corriger, envoyer

Malgré toutes vos corrections, votre texte continue à vous sembler bancal : il lui manque quelque chose, mais vous ne savez pas quoi. Vous avez déjà retravaillé votre manuscrit plusieurs fois, mais votre texte a encore besoin d’être amélioré : il ne fonctionne pas vraiment, il est trop long, trop court, pas assez clair. Il faut alors commencer à nettoyer, à couper sans pitié ce qui n’est pas utile au récit, à travailler dans la masse du texte, dans sa structure, à modifier l’ordre des scènes, les temps verbaux, peut-être même le point de vue de narration.

Dans ce module, nous parcourrons différentes techniques pour retravailler et améliorer un manuscrit : comment faire pour que chacune de nos phrases nous apprenne quelque chose sur ce que nous avons décidé d’écrire ? La solution ne vient ni du langage, ni du moment, ni de ce qu’on cherche à dire, mais de chacun d’eux à la fois : une véritable recherche esthétique offre, dans sa résolution, un supplément de sens. De manière concrète, nous nous pencherons sur l’outil de la réécriture créative : changer le point de vue, les pronoms, le niveau de langage ou le temps du récit.

Ensuite, nous pencherons sur la relecture et le lissage – qui peut être comparé au mixage final d’un album où les différentes parties sont équilibrées pour mieux s’inscrire dans un tout organique – qui interviennent sur la toute dernière version de votre texte, ainsi que sur les corrections, la mise en page et la présentation de votre manuscrit. Enfin, nous mettrons en place les critères qui vous permettront de choisir au mieux votre futur éditeur et nous verrons sous quelle forme il est recommandé d’envoyer votre texte et de formuler votre lettre d’accompagnement.

Prochains Éléments d'écriture III

Samedi 25 mai 2024

Éléments d'écriture IV – Prendre en main Scrivener

Un programme informatique ne va pas faire de vous une grande autrice ou un grand auteur, mais certains d’entre eux peuvent vous donner de sérieux coups de main, en particulier sur un texte de plusieurs dizaines ou centaines de pages. Scrivener est un programme très puissant et vraiment bien pensé – il a été créé par un écrivain anglais en fonction de ses besoins –, mais n’est pas toujours facile d’accès : il faut bien compter deux à trois jours pour comprendre et maîtriser les bases de son fonctionnement. J’utilise Scrivener depuis sa création en 2007 et ce module vise à faciliter votre entrée dans son univers pour permettre à ce programme de libérer tout le potentiel de votre créativité.

Éléments d’écriture IV vous permettra de comprendre les bases du fonctionnement de Scrivener pour que ce programme vous aide à simplifier votre travail d’écriture sans que vous ayez à subir une prise en main trop ardue. Contrairement à Word qui impose, en travaillant sur un seul grand document, une vision du travail linéaire, Scrivener vous permet d’avoir dans un seul et même endroit tous vos éléments de recherche et de naviguer entre les points de votre roman en cours. Vous pouvez fractionner votre texte en autant de fragments que nécessaire, chapitres, scènes ou paragraphes, et vous pouvez organiser chacun de ces éléments sous forme de dossiers, ce qui vous donne la possibilité de changer facilement l’ordre des chapitres ou des scènes et de revenir à l’état antérieur si nécessaire. Scrivener vous permet de prendre une « photo » de votre texte et de comparer ensuite les changements que vous allez opérer avec chacune des versions « photographiées », ce qui vous permettra, si besoin est, de revenir à un état antérieur qui vous semblait meilleur.

De plus, Scrivener offre la possibilité de donner des mots-clés à chacune des parties de votre texte en indiquant par exemple quels personnages s’y trouvent ou dans quels lieux ces parties se déroulent. En attribuant des couleurs aux portions de texte en fonction de leur état d’avancement – premier jet, deuxième jet, relecture, etc. – ou par rapport à la partie de l’intrigue à laquelle elles font référence, vous pouvez évaluer d’un seul coup d’œil l’équilibre de votre construction. Vous pouvez aussi afficher les différentes parties sous forme de cartes que vous êtes libre de déplacer sur un tableau de liège virtuel pour essayer de nouvelles combinaisons, la présentation sous forme de tableau vous permet quant à elle de trier les fragments en fonction des mots-clés que vous leur aurez attachés – lieu de la scène, personnage, date, etc. Si vous avez l’habitude de travailler en chemin, Scrivener peut aussi se synchroniser sur vos différents appareils portables et, une fois votre texte terminé, il dispose d’une puissante option de compilation qui vous permet d’exporter votre document dans différents formats pour le partager avec vos relecteurs ou l’imprimer pour votre éditeur.

Prochains Éléments d'écriture IV

Samedi 22 juin 2024

Pierre Fankhauser

Je suis né à Lausanne en 1975. Après des études de lettres et de sciences sociales à l’université de Lausanne, quelques années de journalisme culturel à L’Hebdo et d’enseignement de la littérature française au gymnase puis du français comme langue étrangère à l’université, je pars m’installer à Buenos Aires.

Je consacre ces sept années argentines à l’écriture et à la traduction de romans, entre autres Veneno d’Ariel Bermani. Je me forme également à l’écriture de scénario à l’université de Buenos Aires avec les réalisateurs Sabrina Farji et Ramiro San Honorio ainsi qu’à l’animation d’ateliers d’écriture avec l’écrivain Ariel Bermani.

De retour en Suisse, je publie mon premier roman, Sirius (BSN Press, 2014), traduit en espagnol par Martín Schifino (Paisanita Editora, 2018). J’assure durant deux éditions la communication pour Le livre sur les quais, salon des auteurs de Morges, j’anime des rencontres littéraires mensuelles dans le cadre de l’association Tulalu !? et je participe à l’édition de la revue Arkhaï en faisant partie de son comité de rédaction.Enseignant à l’Institut littéraire suisse de Bienne et conseiller en écriture pour le centre de formation à distance Désir d’écrire.

En 2019 paraissent coup sur coup trois ouvrages chez BSN Press: Ruptures, ma deuxième traduction de l’auteur argentin Ariel Bermani, Abécédaire, ma traduction d’un recueil du poète chilien Pablo Jofré et Bergstamm, mon deuxième roman autour de l’écrivain Jacques Chessex, traduit en espagnol par Silvio Mattoni (Paisanita Editora, 2022). Aux éditions À côté de cela paraissent, en 2024, mon recueil poétique La visée (Prix Tirage limité 2018) et De rue en rue, ma traduction des cinq premiers recueils de Pablo Jofré.

 J’ai obtenu en 2021 la Bourse à l’écriture du Canton de Vaud et en 2022 celle de la Fondation UBS pour la culture pour mon projet de roman intitulé Voleurs de diamants.

(Photo © Tonatiuh Ambrosetti – Fondation Jan Michalski)

Témoignages de participants